Epigénétique : changer de vie pour prendre soin de ses gènes !

L’épigénétique, c’est une science qui s’intéresse à la façon dont les gènes s’activent ou non. Découvrez 9 actions pour booster votre santé malgré la génétique !

Epigénétique · Si vous vous dites parfois “Je n’y peux rien, c’est dans mes gènes”, cet article est pour vous ! L’épigénétique est une science, au même titre que la génétique, qui s’intéresse à la façon dont les gènes s’activent ou non. Découvrons ensemble 9 enjeux pour booster votre santé, malgré la génétique !

Bien comprendre le concept de l’épigénétique, c’est d’abord comprendre le concept de la génétique (ces deux disciplines étant liées).

La génétique pour les nulles

 La génétique est une science de la famille de la biologie qui analyse l’hérédité et les gênes. Du point de vue de la médecine, la génétique est une science essentielle. En effet, c’est elle qui va permettre d’anticiper les risques de maladie d’une personne en analysant ses origines (liées à la famille mais aussi à l’ethnie d’origine). De même, c’est cette discipline qui interroge les effets des perturbateurs endocriniens sur la santé.

L’épigénétique, c’est quoi ?

 Si la génétique s’intéresse au contenu des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une couche d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule ou ne pas l’être.

Ainsi, deux jumeaux qui partagent les mêmes gènes vont développer des pathologies différentes selon différents facteurs extérieurs (alimentation, maladies, médicaments toxiques, stress, lieu & hygiène de vie).

L’épigénétique est donc le concept qui dément la fatalité de la génétique. C’est une discipline récente. Si l’épigénétique semble avoir un rôle dans des maladies complexes, les études émettent pour l’instant majoritairement des conjectures sur des facteurs influents, plus que des certitudes scientifiques sur d’éventuels rapports de cause à effet. Afin que vous puissiez mieux comprendre les enjeux de l’épigénétique, voici quelques exemples.

Neuf actions pour booster votre santé

Selon l’Encyclopédie de l’Environnement, site développé par l’Université de Grenoble Alpes, “Une connaissance approfondie de l’impact de la nourriture, de la qualité de l’air et de l’eau et du mode de vie sur l’état de l’expression des gènes donne la possibilité de rationaliser la gestion de son environnement, de sa nourriture et de son mode de vie pour optimiser son bien-être.”

Autrement dit, en agissant sur ces trois enjeux à votre niveau, vous pouvez vous offrir, à vous et à votre descendance, de meilleures chances d’être en bonne santé.

L’impact de la nourriture pour lutter contre l’hérédité

L’alimentation et son impact sur la santé sont sans cesse débattu et il apparaît compliqué d’affirmer ou d’infirmer ici les aliments à interdire ou à supprimer. Ceci étant dit, certains comportements alimentaires sont valorisés. Pour une meilleure santé et démentir le concept de fatalité de la génétique en cas de maladies dans votre famille, il est possible d’agir.

#1 Limiter la viande

 Pour prendre soin de ses gènes, La consommation de viande pose problème à plusieurs niveaux. D’une part, l’élevage et la production de viande coûte cher à l’environnement et déverse dans la nature des produits qui impactent la qualité de l’air et de l’eau. D’autre part, les animaux élevés pour être consommés sont souvent soignés à l’aide d’antibiotiques dont les molécules sont transmises à l’être humain lors de la consommation de viande. Limiter la viande – voire la supprimer de son alimentation – est ainsi un premier geste possible pour booster sa santé et éviter bon nombre de maladies.

#2 Consommer bio

 Si votre patrimoine génétique n’est pas au beau fixe, voici la seconde action à mettre en place. A l’image du point précédent, consommer bio agit à deux niveaux. D’une part, en évitant d’ingérer des pesticides et autres éléments nocifs pulvérisés sur les légumes et fruits du commerce “classique”. D’autre part, en prônant une agriculture plus respectueuse de l’environnement

#3 Manger équilibré

 Grâce à l’épigénétique, son sait que manger équilibré est une clé pour une santé de fer. L’équilibre alimentaire est enseigné en France dès le plus jeune âge (plus ou moins correctement). S’il est important dans le but de conserver un poids bon pour la santé, il est aussi essentiel pour notre stabilité génétique.

Par ailleurs, si vous avez l’ambition de manger moins de viande et de protéines animales, il peut être intéressant de donner un coup d’œil du côté de l’équilibre alimentaire des végétariens et végétaliens, pour mieux comprendre ce dont votre corps a besoin et ne manquer de rien. N’hésitez pas aussi à demander l’avis d’un médecin nutritionniste pour ne pas faire n’importe quoi et ne pas vous mettre en danger 🙂
Et pourquoi ne pas tester la chrono nutrition ?

L’impact de la qualité de l’air et de l’eau sur notre santé

La pollution de l’eau et de l’air est un enjeu sociétal. En Inde, elle tue plus d’un million de personnes par an. Comment se protéger ? Voici quelques solutions !

#4 S’exposer moins à la pollution

 La science de l’épigénétique et les récentes recherches sont formelles. Ce 4ème point est un pilier qu’il est essentiel de prendre en considération au plus vite.

S’exposer moins à la pollution au quotidien ne signifie pas forcément partir s’installer à la campagne. La campagne bretonne est malheureusement l’un des endroits les plus pollués de France, par exemple. Il y a cependant quelques actions qui peuvent vous protéger.

  • Limiter votre exposition à la pollution intérieure en supprimant (petit à petit) les responsables : les produits de bricolage et de ménage, les peintures, certains revêtements de sol (moquettes…), les bougies parfumées et parfums d’ambiance, les meubles en bois aggloméré, les poils d’animaux, le tabac… Les appareils de combustion (chaudière, poêle…) dégagent aussi des particules toxiques.
  • Limiter votre pratique du sport quand la qualité de l’air est mauvaise : lorsque le gouvernement donne l’alerte, évitez de pratiquer du sport à l’extérieur (marche, la course à pied, vélo…)

#5 Consommer une eau de meilleure qualité

 En France, nous avons la chance d’avoir au robinet une eau de qualité et peu polluée. Il est faux de penser que l’eau en bouteille est meilleure pour la santé. En effet, le fait d’être stockée dans une bouteille en plastique entraîne parfois des transferts de particules entre le contenant et l’eau. Alors n’hésitez pas, commencez dès à présent à boire l’eau du robinet en privilégiant une carafe en verre 🙂

#6 Prendre soin de l’environnement

 De façon générale, c’est l’activité humaine qui pollue l’air, l’eau et les aliments que nous mangeons. Pour l’épigénétique, prendre soin de l’environnement, c’est agir à long terme, à son échelle, pour une meilleure santé !

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

L’impact du mode de vie en épigénétique

Au quotidien enfin, nous avons toutes des habitudes qui ne sont pas particulièrement bonnes et qui peuvent agir sur notre épigénome. C’est le cas du manque de sommeil et du stress constant (surtout sur les enfants). J’avais aussi envie de vous parler du temps particulièrement sensible de la grossesse, qui agit comme facteur.

#7 Éviter le stress

 Des études ont montré récemment (article scientifique en anglais) que le stress infantile peut avoir de lourdes répercussions sur l’avenir des enfants exposés (dépression à l’âge adulte, obésité…). Dans le cadre de l’épigénétique, il est donc essentiel de calmer son rythme de vie pour prendre soin de ses gènes !

Les solutions pour limiter et canaliser le stress ne manquent pas sur le blog des Filles zen. Je vous invite ainsi à consulter les articles Anti-stress: 7 exercices magiques et Stress : les 6 choses essentielles à retenir en urgence !

#8 Mieux dormir

L’épigénétique indique que la nuit est un moment clé pour une santé au beau fixe. Le sommeil est le moment qui permet à vos cellules de se régénérer. Il est important de le protéger un MAXIMUM 😉 En limitant votre stress (cf. enjeu #7), vous devriez déjà retrouver un sommeil plus apaisé. Et en dormant mieux, vous devriez limiter votre stress… oui, oui, c’est un cercle vertueux !

Il y a quelques temps, nous vous proposions un test pour comprendre votre sommeil. Voilà qui devrait vous aider à trouver des solutions pour mieux dormir !

#9 Le cas de la grossesse

 Pour conclure cet article, j’avais envie de mettre l’accent sur un moment central et essentiel de l’épigénétique : la grossesse. C’est presque là, en réalité, que tout se joue, et que le patrimoine génétique peut être boosté ! En effet, la transmission in-utéro est un moment privilégié. Le fœtus est particulièrement sensible aux états d’âme de sa maman (stress) mais aussi à ce qu’elle consomme (alimentation, produits de beauté) et vit (environnement).

Voici quelques recommandations pour limiter les mauvaises transmissions durant la grossesse :

  •  Favoriser le calme : le yoga, les exercices de préparation à l’accouchement, la relaxation, la respiration abdominale ou encore les massages peuvent vous aider à mieux vivre cette période.
  •  Manger équilibré : l’équilibre alimentaire à cette période est essentiel. Un fœtus mal alimenté peut développer des pathologies liées à ces manques in-utéro.
  •  Supprimer les huiles essentielles : certaines huiles sont autorisées mais si vous ne vous y connaissez pas bien ou n’avez pas pris le temps de consulter un professionnel, préférez la suppression de toutes les huiles, plutôt que de prendre le risque.
NB : Les recommandations durant la grossesse sont les mêmes qu’hors grossesse — c’est simplement plus important d’y faire attention pour le bon développement du fœtus et de l’enfant plus tard.)

L’étude de l’épigénétique est encore à ses débuts et la majorité des études ont moins de 20 ans. Cependant, son potentiel et ses découvertes sont énormes et pourraient changer nos vies et influer notre santé dans les années futures.

Connaissiez-vous l’épigénétique ? Aviez-vous déjà réfléchi aux liens entre la protection de l’environnement et la protection de votre santé ?

Epigénétique : changer de vie pour prendre soin de ses gènes !
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.