Définition de l’anxiété + 3 solutions pour la dépasser

Vous cherchez une définition de l’anxiété ? En voici 3 ! Ainsi que 5 solutions efficaces pour gérer et vaincre votre anxiété.

Vous voulez connaitre la définition de l’anxiété ? Savoir si vous êtes concerné(e)? Si vous souffrez d’anxiété pathologique ? Et, surtout, découvrir des pistes pour la gérer ? Vous êtes au bon endroit !

Dans cet article, vous apprendrez :

  • Ce qu’est l’anxiété, avec la définition de l’OMS et une explication simple ;
  • La distinction entre l’anxiété normale et pathologique ;
  • Les 11 signes et symptômes de l’anxiété ;
  • La prise en charge psychologique et médicale de l’anxiété ;
  • Ainsi que la différence (et les similitudes) entre l’anxiété et l’angoisse ;
  • Le pourquoi de l’anxiété, normale et pathologique ;
  • 2 étapes pour réagir à l’anxiété ;
  • Et enfin 3 solutions pour la dépasser

L’anxiété est un phénomène normal… mais qui peut vite dépasser les limites de la normalité. Il est important de bien connaitre la définition de l’anxiété afin de pouvoir la repérer et réagir dès les premiers signes.

Qu’est-ce que l’anxiété : définition et explication

Avant de savoir comment réagir et vaincre l’anxiété, il est important d’avoir une bonne idée du concept. Voici la définition de l’anxiété selon l’OMS, son explication en termes simples ainsi que ses signes sur le plan de la psychologie et de la médecine.

 Définition de l’anxiété de l’OMS

La définition de l’anxiété selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est la suivante : « Sentiment d’un danger imminent indéterminé s’accompagnant d’un état de malaise, d’agitation, de désarroi voire d’anéantissement ».

 Explication et définition simple de l’anxiété

A la base de l’anxiété, il y a une émotion. Cette émotion, souvent ressentie comme désagréable, comme un sentiment d’insécurité, vient vous prévenir d’un danger ou d’un problème à venir.

Elle vous permet d’être prudent(e), de prendre conscience des risques, de concentrer votre énergie pour vous dépasser…

L’anxiété, en tant que telle, est donc tout à fait normale et présente chez tout le monde. Comme vous le verrez plus bas, tout est une question de dosage.

 La définition de l’anxiété normale versus de l’anxiété pathologique

L’anxiété est considérée comme normale. La pathologie apparaît lorsque l’anxiété devient chronique ou permanente, en dehors de situations anxiogènes. Il s’agit alors de troubles anxieux, ou Troubles Anxieux Généralisés (TAG). Pour que ce type de diagnostic soit posé, trois conditions sont nécessaires :

  • La peur est disproportionnée (en durée, intensité et/ou fréquence) par rapport à la situation réelle ;
  • Les symptômes persistent plus de 6 mois ;
  • Et ils entraînent une souffrance pour la personne, avec des répercussions dans différents domaines de sa vie.
Vous cherchez une définition de l’anxiété ? En voici 3 ! Ainsi que 5 solutions efficaces pour gérer et vaincre votre anxiété.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Les 11 signes et symptômes de l’anxiété

L’anxiété se reconnait à travers toute une série de signes et symptômes, tant sur le plan psychologique que médical. Après avoir vu sa définition, ces signes vous aideront à mieux comprendre ce qu’est l’anxiété et à déterminer si vous en souffrez.

 Les signes et symptômes psychologiques de l’anxiété

En psychologie, l’anxiété se marque par différents symptômes :

  • Anticipation appréhensive ;
  • Sentiment d’inquiétude, de détresse ;
  • Impression de perte de contrôle.

Et à ces signes psychologiques s’ajoutent des symptômes psychosomatiques de tension.

 Les 9 symptômes physiques selon la définition médicale de l’anxiété

Selon la définition médicale de l’anxiété, les 13 réactions physiques les plus courantes sont :

  • Sensation d’étouffement ou d’oppression, d’être survolté(e) ou à bout ;
  • Palpitations cardiaques, tachycardie ;
  • Sueurs, mains moites, bouffées de chaleur ;
  • Sécheresse de la bouche ;
  • Vertiges, étourdissements ;
  • Tremblements ;
  • Réaction de sursaut exagérée ;
  • Troubles du transit ;
  • Ou troubles du sommeil, fatigabilité ;
  • Irritabilité ;
  • Difficultés de concentration, trous de mémoire ;
  • Douleurs et tensions musculaires ;
  • Maux de tête.

La prise en charge de l’anxiété

En cas de problèmes d’anxiété, la prise en charge peut se faire parallèlement sur le volet psychologique et médical, physique.

 La prise en charge de l’anxiété du point de vue de la psychologie

Les psychologues comportementalistes lient souvent l’anxiété pathologique à une souffrance ou un choc psychologique (accident, échec, conflit).

Cette anxiété pathologique peut être prise en charge de diverses façons (thérapies, traitements…).

L’anxiété pathologique, lorsqu’elle n’est pas prise en charge, risque d’évoluer négativement et d’entrainer d’autres pathologies comme :

  • Dépression ;
  • Dépendance (alcoolisme, stupéfiants) ;
  • Maladies chroniques : hypertension artérielle, maladies cardiaques, cancer, diabète…
  • D’autres troubles liés à la définition de l’anxiété, comme : phobie, crises de panique et troubles obsessionnels compulsifs.

 La prise en charge médicale de l’anxiété

A côté de la psychothérapie ou autre accompagnement professionnel pour vaincre l’anxiété, il existe des médicaments contre l’anxiété. Leur prescription ne peut être faite que par un(e) médecin (souvent un(e) psychiatre) et est limitée dans le temps.

Définition de l’anxiété versus définition de l’angoisse

Anxiété et angoisse sont souvent des mots confondus dans le langage courant, par manque de connaissance de leur définition respective. Pourtant, ces deux concepts, même s’ils ont des points communs, sont bien différents.

 Anxiété et angoisse : points communs

Les points communs entre anxiété et angoisse sont assez évidents :

  • D’abord, ils partagent la même racine étymologique. En latin, « angere » signifie serrer et fait référence aux conséquences physiques de ces états mentaux.
  • Ensuite, l’angoisse et l’anxiété appartiennent à la même « famille émotionnelle » : la peur.

Après avoir vu la définition de l’anxiété au point précédent, place à présent à la définition de l’angoisse.

 Définition de l’angoisse et différenciation de l’anxiété

Définition de l’angoisse : « Malaise psychique et physique, né du sentiment de l’imminence d’un danger, caractérisé par une crainte diffuse pouvant aller jusqu’à la panique ».

L’angoisse renvoie ainsi à une expérience ponctuelle, intense, liée à une perte de contrôle face à l’imminence d’un danger important. Il s’agit d’une crise d’angoisse. Les signes physiques de l’angoisse sont généralement plus intenses et déstabilisants que ceux de l’anxiété.

Très souvent, le terme « anxiété » est associé au versant psychique de cet état, alors que celui d’angoisse est lié au versant somatique. Mais, selon la définition théorique, la réelle nuance entre ces termes est que l’anxiété a un volet plus chronique, et l’angoisse plus intense.

Vous cherchez une définition de l’anxiété ? En voici 3 ! Ainsi que 5 solutions efficaces pour gérer et vaincre votre anxiété.
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Pourquoi l’anxiété ?

Comme vous l’avez appris en début de cet article, l’anxiété est normale et a un rôle dans votre fonctionnement. Celui de vous prévenir. Elle attire votre attention sur des dangers réels et potentiels. Le stress qu’elle génère vous permet de prendre les précautions nécessaires pour anticiper et réagir adéquatement.

Ça, c’est le volet anxiété normale et stress positif. Du côté négatif : trop d’anxiété peut générer trop de stress (négatif) et vous épuiser.

 Pourquoi un trouble anxieux apparait-il ?

Pourquoi certaines personnes développent-elles un trouble anxieux ? Si l’anxiété est présente chez tous et toutes, l’anxiété pathologique nécessite certains facteurs pour apparaître. Les trois principaux sont :

  • Prédispositions personnelles ;
  • Evénement extérieur déclencheur ;
  • “Coping style” : la façon de gérer la situation et de gérer son stress.

C’est l’ensemble de ces trois facteurs qui vous vous permettent de rester du côté de l’anxiété saine ou de basculer du côté de la définition de l’anxiété pathologique.

Comment réagir face à l’anxiété en 2 étapes

Maintenant que vous connaissez la définition de l’anxiété sur le bout des doigts : que faire ? Vous vous êtes reconnu(e) dans ces signes ? Les mots qui suivent sont pour vous. Lisez-les attentivement !

 Après la définition de l’anxiété : étape #1 – Comprendre

Au-delà de la définition de l’anxiété, ce qu’il est intéressant de découvrir à présent, c’est ce que représente votre anxiété pour vous. La réponse sera bien sûr différente pour chaque personne.

Pour vous aider à faire le point, voici quelques questions à vous poser :

  • De quoi avez-vous peur ?
  • Qu’est-ce qui suscite cette anxiété ?
  • Est-ce lié à un manque de sécurité ?
  • A un manque d’amour ou la peur de manquer d’amour ?

 Étape #2 – Accueillir votre anxiété

Votre premier réflexe est sans doute de vouloir lutter contre cette anxiété. Avant d’en avoir découvert la définition et ce qu’elle représente pour vous, vous n’aviez sans doute qu’une seule idée en tête. Vous en débarrasser.

Pourtant, aussi contre-intuitif que cela puisse vous sembler, sur le cheminement pour dépasser votre anxiété, il vous faudra d’abord apprendre à l’accepter. Reconnaître et accueillir votre anxiété.

Vous le savez maintenant, les émotions ne sont pas négatives en soi. Elles sont là pour vous délivrer un message. Elles ont une signification et elles visent à vous faire grandir, évoluer.

Ces deux étapes, de compréhension et acceptation de votre anxiété, vous mèneront sur le cheminement vers l’alignement et la plus belle version de vous-même.

Si ce cheminement vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire à la formation-conférence 8 étapes pour créer la vie qui vous ressemble.

3 solutions pour dépasser votre l’anxiété

Après avoir creusé en détail la définition de l’anxiété et suivi les 2 étapes préliminaires (comprendre et accueillir) pour réagir face à l’anxiété, voici 3 solutions concrètes pour agir au quotidien.

 #1 – Prendre soin de soi pour agir contre l’anxiété

Prendre soin de soi : cela peut sembler tellement évident… et pourtant, cette attitude à la base de la santé physique et mentale est souvent négligée ! Avez-vous l’impression de prendre soin de vous ? Posez-vous ces questions :

  • Qu’est-ce que cela signifie, pour vous, de prendre soin de vous ?
  • Avez-vous une bonne hygiène de vie : une alimentation équilibrée, de l’exercice physique quotidien, un bon sommeil…
  • Avez-vous du temps pour vous ? Pour souffler, vous poser, vous chouchouter ?

Prendre soin de vous vous aidera à avoir des repères et à vous structurer. Un atout non négligeable pour lutter contre l’impression d’être perdu(e) générée par l’anxiété.

 #2 – Méditer et se relaxer, des méthodes anti-stress efficaces

Ces deux approches anti-stress sont tellement puissantes qu’elles devaient apparaître ici ! Avez-vous déjà essayé de méditer ? Connaissez-vous des méthodes pour vous relaxer ?

Si pas, la bonne nouvelle, c’est que c’est tout à fait possible d’apprendre à méditer et à se relaxer ! Pour débuter, n’hésitez pas à essayer une méditation guidée ou une relaxation guidée.

 #3 Faire appel à un(e) professionnel(le) pour gérer et vaincre l’anxiété

L’anxiété n’est pas à prendre à la légère, surtout si elle prend trop de place dans votre vie (comme vous l’avez vu dans le point définition en début d’article).

Différentes approches sont possibles si vous voulez faire appel à un(e) professionnel(le) pour travailler sur votre anxiété. Les plus courantes sont les 6 suivantes :


L’anxiété est un trait humain normal. Un état d’esprit connoté par l’émotion de peur qui vient attirer votre attention et mobiliser votre énergie. A vous de recevoir ce message, l’accueillir et le décrypter. Et quand l’anxiété se fait trop intense, si vous basculez du côté de la définition de l’anxiété pathologique, teintée d’angoisse, sachez que vous n’êtes pas seul(e).

Un grand nombre de personnes (1 femme sur 10 à partir de 40 ans) est concerné. N’hésitez pas à en parler et à vous faire aider. Vous pouvez commencer par partager cet article à vos proches. Pour les aider à comprendre ce que vous vivez, pour qu’ils puissent vous apporter le soutien dont vous avez besoin.

Et vous ressentez-vous beaucoup l’anxiété ? Avez-vous l’impression d’être plutôt du côté de l’anxiété normale ou pathologique ? Et quelle solution allez-vous tester en premier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.