Bien manger : 6 clés pour un changement durable dans votre assiette

Bien manger, c’est la base d'une vie saine. Voici 6 clés pour changer vos habitudes alimentaires et transformer votre assiette ! %

Réussir à bien manger, c’est le thème que nous allons aborder aujourd’hui ! Ce sujet nous concerne toutes. Qui ne rêve pas d’avoir une belle peau, des cheveux soyeux, un niveau d’énergie élevé… Toutes ses choses, qui d’apparence ont l’aire inaccessibles, peuvent le devenir grâce à une alimentation saine et à des repas équilibrés. Il suffit simplement d’arrêter de nous faire du mal en ingurgitant du poison toute la journée.

Alors, je sais que dans la pratique, c’est un peu plus compliqué que ça, sinon tout le monde aurait une alimentation équilibrée. Je vous propose, dans cet article, quelques conseils pour réussir à enfin manger sainement et à changer vos (mauvaises ?) habitudes alimentaires. Car oui, l’alimentation, ce sont des actions que l’on répète quotidiennement. Je vous ai listé certains aliments qui font partie de notre quotidien, et je vous dis pourquoi je ne les consomme plus, ou presque.

Note : Cet article est rédigé par une invitée Salima du blog  Inviter le bonheur à la maison
Salima est auteure du blog  Inviter le bonheur à la maison, sur lequel elle donne des outils et des stratégies qui aident à se développer professionnellement, personnellement et spirituellement. .

Clé n°1 pour bien manger : ne pas se faire culpabiliser inutilement.

 Aujourd’hui, vous avez conscience de l’importance de bien manger et vous regrettez peut-être toutes ces années de malnutrition. Eh bien, je tiens à vous rappeler que s’en vouloir ne va rien changer à la situation. Il est impossible de changer son passé, mais il est possible d’impacter son présent, sans se torturer l’esprit. Vous vous êtes déjà fait assez de mal en vous nourrissant avec des mauvais aliments (trop gras, trop salés, trop sucrés, parfois toxiques…). Ne continuez pas en vous nourrissant de pensées négatives.

N’oubliez pas que si vous avez passé votre vie à manger d’une certaine manière, ce n’est pas uniquement de votre faute. On vit dans une société qui possède une certaine culture, des codes qui influencent notre manière de manger, votre nutrition. Vous n’avez fait que reproduire ce que vous avez toujours vu. Au lieu d’être triste, soyez heureuse d’avoir pris conscience qu’il est temps de changer, car tout le monde n’a pas cette chance.
Il faut savoir que cette manière vous culpabiliser va vous nuire. Car tout l’espace que prennent les pensées négatives dans votre esprit, et bien c’est de la place en moins pour des pensées constructives, qui vont être à l’origine de votre transformation. Les pensées négatives sont un poison, autant que certains aliments !

Clé n°2 pour manger équilibré : se rappeler son objectif et son pourquoi.

Le meilleur moyen de ne pas atteindre son objectif, c’est de ne pas savoir ce que l’on veut. Savoir que l’on veut bien manger, que l’on veut manger sainement et équilibré, ce n’est pas suffisant. Il va falloir que vous soyez beaucoup plus précise.
Pour vous qu’est-ce que « bien manger » ?
Quels sont les aliments que vous allez devoir éliminer de votre quotidien pour adopter une nutrition saine ?
Par quelle nourriture équilibrée allez-vous les remplacer ?
Il va également falloir trouver une bonne raison de bien manger. S’il est important de la connaître, c’est parce que l’alimentation est un secteur de notre vie qui, pour être changé, demande un gros investissement personnel.
Et que, sans une raison valable, on augmente nos chances d’abandonner. Chacune d’entre nous peut avoir une raison différente de vouloir bien manger. Il peut s’agir de perdre du poids, de vouloir augmenter son niveau d’énergie, d’avoir une meilleure santé…
Une fois votre « pourquoi » déterminé, pour savoir s’il est assez fort pour mener à bien votre aventure, il y a une petite astuce. Posez-vous la question : « Est ce que ce « pourquoi » vous permet de résister lorsque vous voyez un plat, un menu, que vous adorez mais qui n’est pas bon pour vous ? »
Si vous résistez, alors c’est parfait !

Clé n°3 pour manger sainement : faire l’inventaire de ses placards.

Généralement, à chaque fois que l’on fait nos courses, on prend toujours les mêmes produits. En faisant l’inventaire de votre placard, vous saurez exactement ce que vous mangez. Le fait de voir est plus percutant que de visualiser.
À quoi ressemble votre alimentation ?
Y a-t-il plus de bons que de mauvais aliments ?
En étant confronté à la réalité, vous ne pourrez plus vous mentir. Cela vous aidera à faire la liste des choses que vous mangez régulièrement. Cette liste vous servira à faire des recherches sur chacun de vos aliments et ainsi d’éradiquer un par un ceux qui sont mauvais pour votre santé, et vous empêchent de bien manger. Quand on sait exactement ce qui ne vas pas, on ne perd pas de temps à changer des choses inutiles.

Clé n°4 pour bien manger : les changements d’alimentation qui peuvent prendre du temps

Il arrive que certains changements alimentaires prennent plus de temps que d’autres. Cela va dépendre de plusieurs facteurs, comme la motivation, le niveau de connaissance… Pour ma part, il m‘a fallu environ deux ans pour changer mon alimentation. Il m’a fallu beaucoup moins de temps pour constater les effets positifs de menus équilibrés, heureusement, surtout concernant mon niveau d’énergie. Aujourd’hui, je suis presque infatigable. Ce travail s’est fait progressivement et m’a demandé des efforts. Il a fallu que je me débarrasse de beaucoup de petites addictions, que je gère mieux mon budget pour laisser une part plus importante à l’alimentation… Cependant le plus long a été de me former. Je partais vraiment de zéro.
Changer de comportements alimentaires, c’est également prendre de nouvelles habitudes. Ce travail peut être difficile quand on ne sait pas comment fonctionne une habitude. Changer ses habitudes n’est pas qu’une histoire d’état d’esprit, c’est également une question de circuits neuronaux. Il va falloir que votre cerveau en crée de nouveaux. Et le travail ne s’arrête pas là ! Car une fois créés, il va falloir les renforcer.

Clé n°5 pour mieux manger : passer à l’action et composer des repas équilibrés

Prendre de bonnes résolutions, être motivée, développer ses compétences pour apprendre à bien manger est inutile si vous ne passez pas à l’action. Certes, ce n’est pas facile, car manger autrement, c’est sortir de sa zone de confort, prendre plus de temps pour faire les courses, cuisiner de nouveaux plats… Mais ce n’est qu’une étape dans le processus. D’ailleurs, si elle est bien préparée (et à l’avance), elle sera toujours inconfortable mais très supportable. Mettre en place un plan d’actions, ça s’apprend.

Clé n°6 pour bien manger : Manger en pleine conscience pour manger sainement

 Pour apprendre à votre cerveau à se focaliser sur ce qu’il est en train d’assimiler comme nutriments, manger en pleine conscience, c’est la clé. Cela vous aidera à manger moins et à manger mieux. Pour une alimentation en pleine conscience, trouvez les portions idéales pour votre organisme. Vous pouvez aborder cette technique en mangeant les yeux fermés, et en notant les choses que vous avez ressenties pendant votre repas. Vous verrez, vous apprendrez rapidement à manger plus sainement et à composer des repas équilibrés, simplement en écoutant votre corps !

Bien manger, c’est la base d'une vie saine. Voici 6 clés pour changer vos habitudes alimentaires et transformer votre assiette ! %
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Les aliments à éviter pour bien manger

Je tiens à préciser que je ne suis pas contre le fait de consommer ces aliments, simplement, ils ne doivent plus faire partie de notre quotidien. Ils sont à consommer avec modération. Pour savoir comment manger sainement, voici donc quelques pistes !

Les œufs étiquetés avec le code n°3 (les poules élevées en cages)

 Bien se nourrir ne se limite pas à savoir si c’est bon ou mauvais pour ma santé. Je pense que l’éthique joue également un rôle très important. Mon objectif n’est pas de faire culpabiliser qui que ce soit, mais je pense que tout le monde est d’accord pour dire que la manière dont sont traitées les poules, enfermées dans des cages, est inacceptable. Le fait de manger les œufs d’une poule qui n’a pas souffert nous fait du bien au moral. Bien manger, c’est aussi être en paix et en accord avec ces valeurs alimentaires.

Le pain de mie et les produits qui contiennent du gluten

Le gluten n’a pas que des conséquences préjudiciables sur les malades cœliaque (les personnes intolérantes au gluten). Il y a beaucoup de personnes qui y sont sensibles sans être cœliaque. Le gluten, c’est une protéine que l’on retrouve dans le blé notamment. Il s’agit d’une colle, qui, lorsqu’elle passe dans les intestins, va obstruer les pilosités intestinales, qui sont là pour capter tous les nutriments, les vitamines, les minéraux. A force d’en consommer, il est possible d’avoir du mal à assimiler les nutriments que vous mangez. Il est dommage de faire tant d’efforts pour bien manger et ne pas en tirer tous les bénéfices.

Les fruits et les légumes qui ne sont pas bio

 La peau des fruits et des légumes est la partie qui contient le plus d’antioxydants et de vitamines. Le problème, c’est qu’elle est très infectée par les produits chimiques, comme les pesticides. Je pense, malgré tout, que même s’il ne vous est pas possible de consommer des aliments bio, qu’il est important de continuer ou pour certaines de commencer à en consommer pour bien manger. Il va simplement falloir trouver une alternative pour que les fruits et légumes non bio ne nuisent pas à votre santé. Il faut savoir que certains fruits et légumes sont moins pollués que d’autres.
Une ONG a effectué plusieurs études sur les résidus de pesticides que l’on retrouve dans les fruits et légumes. Parmi ceux que l’on peut manger non bio, en voici quelques-uns : le maïs, l’avocat, les asperges, le kiwi, les aubergines, le chou, les oignons, la mangue, le pamplemousse, le chou-fleur et les petits pois.
Ceux qui doivent impérativement être mangés bio : la pomme, la pêche, les épinards, la fraise, la nectarine, la pomme de terre, le poivron, la tomate, le raisin et le céleri et la cerise.
Il reste avantageux de manger bio car vous pourrez consommer la peau avec toutes les bonnes choses qu’elle contient. Les aliments sains tels que les fruits et légumes sont vos alliés pour composer vos petits déjeuners équilibrés, vos repas du midi et vos repas du soir équilibrés !

Le sucre blanc et les produits raffinés

 Dans 1 gramme de sucre il y a 4 kcalorie, et il présente un indice glycémique élevé de 68.
Le raffinage chasse des aliments leurs précieux minéraux, leurs vitamines et leurs fibres. Ne laissant qu’un produit néfaste pour la santé. Si le sucre est raffiné, c’est pour pouvoir le conserver plus longtemps. Il est présent un peu partout et pourtant il est inutile, sauf pour le gout, bien sûr. Aujourd’hui, nous consommons trop de sucre, à tel point que la plupart des gens y sont addicts sans même s’en rendre compte. En effet, contrairement à l’alcool ou aux cigarettes, l’addiction aux sucres ne se voit pas. Quand je mange mes gâteaux, je ne vois pas le sucre. Réduire sa consommation de sucre et en particulier de sucre blanc est essentiel pour bien manger. Pour une alimentation saine et équilibrée, remplacez-le dans la mesure du possible par du miel, du sucre complet, du sucre de coco, du sirop d’agave, du sirop d’érable…

Les jus de fruits et légumes industriels

 Les jus du supermarché ont été pasteurisés. La pasteurisation consiste à chauffer les fruits et légumes à une température comprise entre 60 et 90°C, suivi d’un refroidissement immédiat, qui va permettre une élimination totale des bactéries, ainsi qu’une conservation plus longue. Le problème, c’est que la pasteurisation élimine également la majorité des nutriments que contenaient les fruits et légumes. Ils contiennent également beaucoup d’additifs alimentaires, de conservateurs, de colorants qui ne sont rien d’autre que des produits chimiques. Pour mieux manger et composer un régime alimentaire équilibré, c’est donc à éviter !

Le lait de vache

 Il y a un certain nombre de raisons qui explique que l’être humain ne devrait pas boire de lait. Je vais rapidement les développer.
Tout d’abord la plupart des gens qui en boivent vous diront que c’est pour le calcium. Le problème, c’est que le lait industriel est pasteurisé, comme les jus de fruit, et que par conséquent, toutes les bonnes vitamines et le calcium sont détruits. Cependant, il ne détruit pas les facteurs de croissances qui sont là pour faire croître le veau, qui prend 1kg par jour durant les premiers mois de sa vie (il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas des veaux). Enfin, je souhaite rappeler que dans le lait de vache, il y a de la caséine, qui est une protéine que l’être humain ne peut pas assimiler. Il ne peut donc pas faire partie de vos repas équilibrés.

Les sodas

 Pour composer des plats équilibrés et de repas sains, c’est la boisson la moins utile ! Dans 1 litre de soda, vous avez en moyenne 25 morceaux de sucres blancs raffinés, et ils contiennent énormément de produits chimiques. Beaucoup, contiennent de la caféine, qui peut nuire à votre endormissement.


Vous l’avez vu, se lancer dans la reconquête de son assiette, ce n’est pas de tout repos ! Pour bien manger, et réaliser des repas équilibrés, quelques habitudes alimentaires sont à bannir. Alors, pour commencer à passer à l’action, essayez de composer des menus équilibrés pour votre semaine .

Et pour commencer, dites-nous tout, y-a-t-il d’autres aliments que vous évitez de manger et pourquoi ?

Bien manger : 6 clés pour un changement durable dans votre assiette
5 (100%) 1 vote

1 Comment

  1. Article très intéressant- Merci. Pourriez-vous concrètement nous faire part d’un menu équilibré sur une semaine ( ou plus) qui vous permet d’avoir de l’énergie toute la journée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.