Ralentir au quotidien en 6 idées

Ralentir au Quotidien

Ralentir au quotidien, pour certaines d’entre nous, c’est absolument indispensable. Vous êtes speed, une vraie fusée, vous voulez tout finir rapidement et quand c’est fait, vous n’aimez pas vous reposer ? Alors peut-être vous faudrait-il prendre l’habitude de ralentir, non ? Dans ce monde qui va à 200 km/h, nous pouvons être tentées de courir, de céder à toutes les sollicitations, les distractions, et de perdre le fil de l’essentiel. Voilà pourquoi ralentir le rythme est indispensable !

Je vous propose dans cet article 6 idées pour ralentir le rythme, prendre le temps, et souffler. Partantes ?

Ralentir… en avez-vous besoin ?

Si vous êtes de celles qu’on qualifie de Wonderwomen, de femme débordée, de femme overbookée, s’il vous faut toujours quelques chose à faire, si dès que vous avez terminé une tâche, il faut que vous trouviez autre chose pour vous occuper, pour que vous soyez toujours active, débordante d’énergie, rapide comme l’éclair… Si vous n’arrivez même plus à vous accorder des temps de silence, et que vous parlez, parlez, parlez dès que le calme s’installe, si vous allumez la radio ou la télévision machinalement pour faire une présence quand vous êtes seule, si vous ne vous souvenez plus de la dernière fois que vous avez pris un livre 10 minutes assise sur votre canapé ou dans votre lit…. Alors dans ce cas, ralentir le rythme s’avère indispensable.

Ce que vous ignorez, ou ce dont vous ne vous souvenez pas, c’est que cette course folle et quotidienne n’aura pas toujours de bons effets sur vous et risque de vous mener tout droit à l’épuisement.

6 pistes pour ralentir le rythme !

Avant d’en arriver à ce stade, apprenez à ralentir, que ce soit dans votre vie privée ou dans votre vie professionnelle. Je vous propose ici un recueil d’idées qui pourraient vous aider à ralentir un peu la cadence, à vous limiter un peu. Prêtes à mettre un peu de slow attitude dans votre vie ?!

Idée 1 : Méditez !

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais ce sont les femmes qui ont le plus tendance à accélérer au quotidien. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Marlène Schiappa, fondatrice de l’association « Maman travaille » (et Secrétaire d’État chargée de l’égalité hommes femmes) note que 63% des femmes sont en état d’épuisement. Un épuisement provoqué par le fait de toujours devoir assurer, de courir partout à tout bout de champ. Quand on court énormément, on est facilement stressée et à bout de souffle. On se disperse et au final, nos performances sont réduites.

Si vous avez l’habitude de courir partout à la maison, après vos enfants et votre famille, essayez de vous détendre avec la méditation. La méditation vous rend plus zen, vous aide à entrer en communion avec vous-même, à identifier les urgences et les cas moins urgents. A revenir à l’essentiel, en vous écoutant. Je sais que cela peut paraître trop éloigné de vos habitudes, mais il faut accepter l’idée que vos habitudes actuelles peuvent être dangereuses et vous porter préjudice.

Au réveil, par exemple, prenez au moins une quinzaine de minutes pour méditer sur votre journée. Sortez dans votre jardin, profitez des premières lueurs du soleil, prenez la posture qui vous convient sur votre coussin de méditation et fermez les yeux. Faites le vide dans votre tête et laissez la zénitude vous emporter. Ensuite, visualisez votre journée. Identifiez les tâches les plus urgentes sur votre planning et organisez votre journée mentalement. Essayez de placer chaque chose à sa place et de coucher sur papier votre réflexion. Une fois fait, tenez-vous en à ce planning !

Idée 2 : Sachez gérer votre temps !

Identifiez le temps qu’il vous faut pour faire une chose précise. Les courses vous prennent au moins une heure ? Les corvées domestiques vous prennent votre matinée ? Chronométrez le temps que vous prenez pour réaliser chacune de vos tâches, à un rythme normal, c’est-à-dire sans courir. Identifiez un rythme régulier suivant lequel vous pourrez réaliser chacune des tâches urgentes sur votre liste et commencez chacune d’elles sans tarder.

Ne limitez pas votre temps sous prétexte que cette tâche doit être achevée le plus vite possible. Cela vous induira encore plus à courir dans tous les sens. Apprenez plutôt à ralentir pour mieux faire les choses. S’il le faut, fixez-vous un délai raisonnable, sans que cela vous force à courir, et essayez de terminer votre tâche durant celui-ci.
Avoir une juste connaissance des durées nécessaires pour mener à bien vos tâches est un point important, car c’est souvent plus la pression que l’on ajoute à ce qu’on doit faire qui nous épuise, plus que la tâche elle-même.

Idée 3 : Prenez un peu de pauses !

Les personnes qui courent n’ont jamais le temps de se reposer. Leur course frénétique semble sans fin. D’un côté, elles ont envie de tout faire rapidement et d’un autre, elles peuvent devenir dépendantes de leur vitesse et ne plus avoir envie de se reposer. Elles oublient le goût du repos et le bien qu’il peut leur faire. Elles fonctionnent à l’urgence, à l’adrénaline, et n’arrivent plus à avoir un rythme normal, et à consacrer à chaque tâche le tempo giusto.

Pour éviter une telle course, vous pouvez essayer de planifier une petite pause après chaque tâche sur votre liste. Même cinq minutes suffiront, pour un début. Laissez votre corps reposer, ne pensez à rien, prenez un petit goûter, lisez un livre ou respirez en pleine conscience quelques minutes.
Observez mais ne vous laissez pas entraîner par tout sentiment qui pourrait vous donner envie de reprendre votre vitesse et apprenez à savourer votre petite pause périodique.

Ralentir au Quotidien
Vous aimez cet article,
épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Idée 4 : prenez soin de vous !

Plus vous êtes pressée, plus vous pourriez vous négliger. Ce n’est pas forcément le cas de tout le monde, mais c’est très probable. Comment penser à soi quand on passe son temps à courir partout ? Pour changer la donne, essayez de penser à vous avant de commencer votre course folle.

Prenez du temps pour vous-même, soit au réveil, soit à midi, soit avant de dormir. L’essentiel est de se donner du temps et de faire ce qui nous fait envie. Ce sera une sorte de version prolongée de votre pause épisodique de cinq minutes ! Faites ce qui vous plaît et vous détend. Jardinez un peu, bouquinez, faites du shopping et retrouvez-vous.

Prenez le réflexe de prendre soin de vous, ne serait-ce que quelques minutes par jour. Vous pourriez par exemple chaque matin décider d’un petit plaisir que vous allez vous accorder au cours de la journée qui s’annonce.

Idée 5 : Ralentir sans renoncer à votre esprit actif !

Certaines d’entre vous pourraient prendre peur à l’idée de ralentir. Elles pourraient penser que cela va les conduire à l’inaction et les rendre paresseuses et inefficaces. Voilà pourquoi il faut savoir faire la différence entre ralentir et paresser. La différence pour moi, est dans la maîtrise de ce temps de calme.

Quand on vous parle de ralentir, on vous invite à changer votre cadence et non à renoncer à ce que vous faites. L’idée est simplement de vous aider à bien exploiter votre temps pour qu’il ne vous fasse pas défaut, pour que vous sachiez profiter pleinement de chaque instant.

Prenez l’habitude de mettre en place une organisation béton dans laquelle les temps de pause auront toute leur place… Ainsi, vous éviterez l’écueil de la procrastination.

Idée 6 : Apprenez à lâcher prise !

Pour ralentir, vous devrez également apprendre à lâcher prise et accepter que certaines choses soient hors de votre contrôle. Apprenez à accepter cette évidence et à changer les choses.

Ne tentez pas de résoudre un problème au moment où il survient juste parce que vous voulez vous en débarrasser au plus vite car vous êtes pressée. Apprenez plutôt à respirer, à accepter les choses, et à faire chaque chose en son temps. Arrêtez de stresser et de penser que vous êtes une superwoman sur laquelle tout repose. Déléguez plutôt les choses, faites participer tout le monde, allégez vos obligations, lâchez prise pour mieux gérer votre temps et découvrir les bienfaits de la « slow life » !


J’ai terminé de partager avec vous ces quelques pistes à tester absolument pour ralentir le rythme si vous avez l’impression que le temps vous échappe… Et si vous commenciez dès maintenant à en appliquer une à votre journée qui s’annonce ou qui s’achève ?

Avez-vous conscience de votre rythme effrené ?
Que pourriez-vous faire pour ralentir légèrement votre course et souffler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *