Hypersensibilité mode d’emploi : 6 exercices pour avancer!

Hypersensibilite mode d'emploi

L’hypersensibilité est une caractéristique très forte qui touche environ 15-20% de la population. Elaine Aron a mis au point un test très précis, dont je vous parlerai dans un prochain article, pour identifier si vous êtes ou non hypersensible.

De manière très approximative, si vous êtes lectrice assidue de mon blog, que vous vous reconnaissez dans mon histoire, que vous êtes sujette au stress, aux crises d’angoisse, que vous êtes très émotive et que vous pensez trop, alors je pense qu’il y a 90% de chances pour que vous soyez, tout comme moi, concernée par l’hypersensibilité.

Hypersenbilité : définition rapide

 Je crois que la plus grande avancée dans ma vie a été ma découverte de ce trait de caractère : lorsque j’ai pu mettre ces mots « je suis hypersensible » sur bon nombre de mes réactions jugées comme « étranges » ou « exagérées » par mon entourage, ça a tout changé. Et c’est notamment la lecture du livre de Elaine Aron « Ces gens qui ont peur d’avoir peur« , qui m’a permis de comprendre cette impression si ancrée en moi d’être différente (et bien sûr, plutôt dans le mauvais sens).

L’hypersensiblité, c’est un trait de caractère très fort, très marqué, qui consiste à réagir très fortement aux stimuli, plus fortement que la normale. Notre système nerveux perçoit plus de choses, et des choses plus fines, plus subtiles. Nous sommes très sensibles aux odeurs, aux bruits, aux lumières, aux excitants, aux autres. Nous percevons plus nettement que les autres la désapprobation d’autrui, et sommes donc plus affectées par leurs humeurs et les conflits. Les hypersensibles savent tout à fait ce que c’est que de ressasser plusieurs jours un conflit…

Voilà pour la version synthétique de ma définition de l’hypersenbilité 🙂

Hypersensiblité : mode d’emploi pratique!

 A présent, une fois identifié le fait que vous êtes hypersensible, la question est : comment vivre avec ? Comment en tirer le meilleur, comment utiliser au mieux ce trait de caractère qui au premier abord est plutôt un fardeau ?
Car je suis intimement convaincue que notre hypersensibilité est un cadeau, et que nous avons la faculté de contribuer à l’amélioration de notre espèce : rien que ça 🙂 Ce n’est pas un hasard si toutes les espèces animales ont une petite partie de leur population (15% environ) qui présente les caractéristiques communes de l’hypersensibilité.
Non, c’est sûr, nous avons un rôle à jouer.

J’ai dévoré de nombreux ouvrages sur l’hypersensibilité : « Ces gens qui ont peur d’avoir peur » de Elaine Aron, « Trop intelligent pour être heureux » de Jeanne Siaud-Fachin, « The Highly Sensitive Person’s Workbook » de Elaine Aron, « Adultes sensibles et doués » de Arielle Adda et Thierry Brunel, « Hypersensibles : apprendre à s’aimer soi-même pour être heureux » de Ilse Sand, « Hypersensibles : trop sensibles pour être heureux » de Saverio Tomasella.

Et j’ai sélectionné 6 pratiques ou exercices que vous pouvez mettre en pratique maintenant pour exploiter au mieux le merveilleux potentiel de votre hypersensibilité, dans tous les domaines de votre vie.

Valoriser son hypersensibilité

Je vous propose d’abord quelques exercices à faire de préférence seule, au calme (ça, je sais que ce n’est pas un problème si vous êtes hypersensible, et que jusqu’ici vous vous dites « ouf »!).

1er exercice : mettez en valeur votre hypersensibilité

 Non, ce n’est pas un fardeau, vous pouvez réellement changer de regard sur votre hypersensibilité et en faire un atout. Votre système nerveux réagit de manière plus subtile aux stimuli externes, vos émotions sont très intenses, vous avez l’habitude de considérer que c’est un défaut. Et si vous changiez la donne?

Remémorez-vous des instants de votre vie où cette hyperémotivité vous a rendu service. De choses néfastes que vous n’avez pas faites par exemple parce que vous avez eu peur, de substances que vous avez évité de prendre parce que vous y étiez trop sensibles, d’alertes que votre corps vous a lancé très tôt et qui vous ont évité l’épuisement…?
Trouvez au moins 5 situations dans lesquelles votre hypersensibilité vous a rendu service!

2ème exercice : essayez l’écriture-thérapie

 Les personnes hypersensibles ont un énorme avantage sur les autres : elles ont une vie intérieure extrêmement riche, et ont une marge de progression incroyable en ce qui concerne leur bonheur.
Autrement dit, une personne hypersensible qui ne connaît pas les bons outils et n’est pas suffisamment sécurisée, sera plus anxieuse et potentiellement déprimée que la normale. Mais si elle commence à utiliser les outils qui vont l’aider à accepter et mieux vivre avec son hypersensibilité, alors son « potentiel bonheur » sera beaucoup plus important que la normale, et elle sera bien plus heureuse!

Un petit exercice à faire tous les jours (pourquoi pas dans le cadre d’une routine matinale telle que décrite dans « Miracle Morning » ?) : pratiquer l’écriture – thérapie. Chaque matin, prenez quelques minutes pour écrire sur vos émotions, sur vos peurs, sur vos réussites, sur vos motifs de fierté, au calme, en tête-à-tête avec vous-même. Vous améliorerez votre connaissance de vous-même et apprendrez à accueillir votre hypersensibilité avec bienveillance.

3ème exercice : les qualités des hypersensibles

 Dans le même esprit que les premiers exercices, voici une autre pratique à tester pour modifier votre regard sur l’hypersensibilité, souvent liée à la « douance » (ou fait d’être surdoué). Elle est extraite du livre de Elaine Aron « Ces gens qui ont peur d’avoir peur ».

Prenez une feuille, ou le carnet de route que je vous conseille d’acquérir pour vous accompagner dans votre cheminement personnel, puis dressez la liste de tous les atouts des personnes hypersensibles. Quelles sont leurs qualités? Qu’apportent-ils de plus au monde qui les entoure?

Puis inspirez-vous de cette liste pour rédiger une lettre décrivant toutes vos qualités. Faites-vous plaisir, étendez-vous sur vos talents, vos aptitudes particulières, vos facilités… Et relisez-la souvent pour mieux apprécier les bons côtés de votre hypersensibilité.

Hypersensibilite mode d'emploi
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

4ème pratique : votre enfant intérieur

 C’est dans l’enfance que votre hypersensibilité a été révélée, et si aujourd’hui, vous ne vous sentez pas pleinement épanouie d’être hypersensible, c’est probablement parce qu’elle n’a pas été comprise ni entendue à sa juste valeur. Vous n’avez pas été suffisamment sécurisée, et vous vous êtes construite en partie sur ce sentiment de « peur » très présente.

Comment vous libérer de cette insécurité qui crée de l’anxiété et est à l’origine profonde de vos crises d’angoisse?

En prenant le temps de consoler l’enfant qui est en vous. Pour cela, installez-vous en position d’un nourrisson, respirez, et remontez dans vos souvenirs à l’âge où vous étiez nourrisson. Quel est votre principal besoin? Échangez avec cet enfant qui est là, en vous, rassurez-le, dites-lui que vous l’aimez, que tout va bien se passer, qu’il est entouré de tout l’amour dont il a besoin.

Gérer son hypersensibilité dans les situations difficiles

Voici à présent quelques exercices dans les situations où nous sommes très stimulées, parfois trop, et en société.

5ème exercice : à pratiquer en cas de sur-stimulation

 Nous, hypersensibles, sommes plus sujets que les autres aux crises d’angoisse et à l’anxiété : et pour cause, notre système nerveux étant beaucoup plus facilement stimulé par ce qui nous entoure. Nous connaissons régulièrement des épisodes de crises, pouvant aller jusqu’à la dépression, ou la phobie (sociale par exemple).

Voici une petite liste d’actions à faire lorsque la crise arrive :

  1. méditer en répétant un mantra,
  2. observer les signes de l’hyperactivation et accepter sa présence, de manière bienveillante « chère sensibilité, je te vois, je reconnais ta présence, je t’accueille comme étant partie de moi »,
  3. écouter une musique apaisante pour se distraire,
  4. fermer les yeux,
  5. respirer en conscience,
  6. modifier sa posture pour prendre confiance.

Souvent, la méditation et la pleine conscience sont des pratiques recommandées, et c’est encore plus vrai lorsque nous sommes hypersensibles : essayez!

6ème exercice : pour affronter la vie en société

 Plus qu’un exercice, je vous propose ici le regroupement des meilleurs conseils qui m’aident systématiquement lorsque je dois rencontrer un groupe de nouvelles personnes que je ne connais pas, ou que je dois intervenir pour parler devant un groupe. Souvent dans ces moments-là, je suis très rapidement en sur-stimulation, et je consomme très vite mes forces, voici donc un petit pense-bête que j’utilise et que je vous invite à garder sur vous avant ce type d’évènements.

  • N’hésitez pas à glisser dans la conversation des choses personnelles qui orienteront la discussion sur ce qui vous anime réellement ;
  • Utilisez sans attendre les prénoms que vous apprenez (sinon, vous avez de fortes chances de les oublier, prise dans le flux des nouvelles informations) ;
  • Si l’on vous demande de parler devant le groupe, et que vous n’êtes pas à l’aise avec cela, vous pouvez tout à fait dire que vous donnerez votre avis plus tard ;
  • Si vous devez intervenir en public, préparez-vous, prenez quelques notes, et dans la mesure du possible, rendez votre intervention progressive : en vous entraînant devant un petit public, et en limitant le nombre d’éléments nouveaux.

Je souhaite sincèrement qu’avec ces pratiques, vous appreniez à mieux vivre avec votre hypersensibilité. J’arrête ici la longue liste des conseils que j’aimerais vous donner, afin que vous les mettiez en pratique.

Connaissiez-vous déjà ces différents conseils? Que faites-vous pour prendre soin de votre hypersensibilité au quotidien?

4 Comments

  1. Bonjour Mylène,

    Il y a peu, je viens de découvrir que je suis hypersensible, et ces derniers jours, j’ai beaucoup lu sur les synchronicités : que dire de plus !
    Votre article tombe à point nommé, il va beaucoup m’aider dans la compréhension de moi -même et surtout de ces émotions que je ne comprenais toujours pas très bien.
    Merci encore pour tout ce beau partage.

    1. Bonjour Stéphanie, merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Je suis ravie que tu aies aimé l’article et qu’il te soit utile ! 😀 Passe une très belle journée

  2. Bonjour Mylène,
    également adhérente au club des hypersensibles, je me permets de partager quelques techniques supplémentaires qui me font beaucoup de bien.
    Par exemple, en cas de grosse crise d’angoisse, je me place seule devant un miroir pendant quelques minutes et je me parle pour me rassurer et m’encourager.
    Je prends également quelques minutes le soir dans mon lit pour « parler » avec mon subconscient, mon corps et mon « surmoi » (éducation, principes etc.) et leur demander de bien vouloir travailler ensemble. Je les ai personnifiés et je nous réuni virtuellement pour discuter, pour parler des récents événements et présenter les projets à venir. Cela me permet d’analyser plus sereinement mes réactions passées et de prévoir plus facilement mes réactions futures, voir de les contrôler un peu mieux.
    Merci beaucoup pour ton blog et au plaisir de te lire encore et encore! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *