Dépendance affective: s’en libérer en 5 étapes

Dépendance Affective

La dépendance affective touche bien plus de personnes que nous pourrions le penser au premier abord. Parce que l’amour nous est aussi vital que l’air que nous respirons ou l’eau que nous buvons, nous ne pouvons vivre sans amour. La difficulté survient lorsque nous sommes « dépendante » de l’autre, lorsque ce besoin d’amour atteint un certain seuil et qu’il nous empêche de vivre libre et sereine.

Si vous avez le sentiment de vous retrouver dans ce portrait, alors cet article va vous apporter beaucoup, et vous aider à transformer votre vie, à condition que vous soyez réellement prête à passer à l’action. Si c’est le cas, découvrez les 5 étapes cruciales à suivre pour vous libérer de cette dépendance affective qui vous empoisonne la vie.

Dépendance affective : êtes-vous concernée ?

« Je ne peux pas vivre sans toi », « Je ne me vois pas sans toi », « Que ferais-je sans toi… ? » Si vous avez l’habitude de répéter ces affirmations à l’un de vos proches ou un membre de votre famille, et si vous n’arrivez réellement pas à vivre sans qu’il vous environne, alors vous pourriez être pris de dépendance affective.

Si vous avez le sentiment d’être abandonnée lorsque l’autre fait quelque chose sans vous, de souffrir lorsqu’il a d’autres centres d’intérêt, de vous sentir vide et seule s’il ne s’intéresse pas à vous, d’être jalouse (et de vous détester comme ça), alors vous êtes probablement victime de cette dépendance affective. Malheureusement, cette dépendance n’est pas toujours évidente. Les gens ne s’en rendent pas toujours compte, ce qui rend la guérison difficile.
Car tout changement doit nécessairement être précédé d’une prise de conscience.

La dépendance affective et ses conséquences

 Etre dépendant, c’est avoir besoin de l’autre pour se donner l’amour qu’on ne se donne pas soi-même. C’est compter sur l’autre pour combler ce vide. C’est attendre trop de l’autre, attendre de lui ce qu’il n’est pas en mesure de donner, et lui en vouloir de ne pas réussir à nous le donner. C’est ne vivre qu’à travers son regard, ses paroles, ses jugements, ce qui est nécessairement à l’origine d’un manque permanent et d’un sentiment de frustration.


Cette dépendance finit même par détruire la relation avec autrui. En effet, la personne dépendante sur le plan affectif peut être collante et envahissante. Elle peut avoir peur d’être seule et veut constamment savoir ce que fait l’autre. Elle peut être prise de jalousie maladive, devenir trop possessive et ne pas laisser la personne qu’elle aime respirer et vivre comme elle l’entend. Celle-ci peut alors se sentir opprimée voire emprisonnée et mettre fin à leur relation !


Ce genre de situations est fréquemment vécu par les dépendants affectifs. Heureusement, la dépendance affective n’est pas une fatalité. Il existe réellement des pistes pour vous permettre de vous libérer de ce poids, et de cette pression inutile. Dans cet article, je partage avec vous un mode d’emploi en 3 étapes pour vous en libérer et retrouver votre sérénité et votre pleine capacité à vivre une relation de couple, d’amitié, ou de famille riche et harmonieuse.

Guérir de sa dépendance affective en 5 étapes

Etape 1 : Prendre conscience de sa dépendance affective

  Nous sommes tous dépendants affectifs, et les psychothérapeutes s’accordent à le dire. La dépendance ne se manifeste juste pas pareillement chez chacun d’entre nous. Virginie Megglé, psychanalyste et auteure de l’ouvrage Les Séparations Douloureuses, Guérir de nos dépendances, paru aux Editions Eyrolles en 2015, affirme que « la dépendance n’est pas symptomatique. Le problème, c’est quand elle devient source de souffrance, de sentiment d’abandon, de ne pas être reconnu, de ne pas être aimé ».

Des sentiments forts et négatifs que ressentent souvent les dépendants affectifs. Et c’est dans ce sens que je vous disais plus tôt que nous sommes tous dépendants affectifs, seul le degré de la dépendance nous différencie. Après tout, nous subsistons grâce à l’amour que les autres nous portent, surtout nos conjoints, nos enfants, nos meilleurs amis, etc. Mais quand on laisse cet amour nous envahir et qu’on en fait notre priorité, jusqu’à s’oublier soi-même pour lui, les choses changent et la dépendance peut s’installer.
Vous vous retrouvez dans ce schéma ?

Aujourd’hui, sortez de chez vous sans votre téléphone, sans dire à votre mari ou à vos enfants où vous allez. Ne les appelez pas de la journée, ne promenez pas vos pensées vers eux et ne vous demandez pas ce qu’ils font en ce moment, s’ils ont assez à manger, etc. Est-ce que vous y arrivez sans peine ou ressentez-vous le besoin de tout contrôler et de les appeler pour savoir si tout va bien ?

Etape 2 : Faire connaissance avec soi-même

Une fois que vous avez identifié souffrir d’une réelle dépendance affective, prenez le temps de faire le point et décidez fermement de vous en sortir. Partez à la découverte de vous-même, revenez sur votre enfance, sur vos blessures. Avez-vous manqué de reconnaissance, de valorisation, de marques d’attention, de sécurité ?

Acceptez également un point important, c’est que la solitude est une période propice à votre évolution personnelleAccordez-vous des rendez-vous avec vous-mêmes et prenez du temps pour vous, rien que pour vous, au calme, et seule. Ecrivez, et explorez votre passé… très riche d’enseignements !

Apprenez également à écouter ce qui se passe en vous, à travers des pratiques comme la méditation et la pleine conscience.
Posez-vous des questions comme : qu’est-ce qui me déprime ? D’où me vient ce sentiment d’infériorité aux autres ? Qu’est-ce qui se passe bien dans ma vie, qu’est-ce qui ne se passe pas bien, domaine par domaine ?

Etape 3 : Les affirmations positives

 La dépendance affective trahit souvent un manque d’estime de soi. A défaut de s’aimer, on transpose tout notre amour vers la personne que l’on aime. On l’idolâtre presque. On vit exclusivement pour elle, on se donne à 200% pour elle, et on attend de l’amour et de la reconnaissance en retour.

La plupart des dépendants affectifs vivent ainsi, et ils le vivent mal, sans s’en rendre compte. Certains finissent par briser la relation qu’ils ont avec les autres car les autres se sentent emprisonnés et limités en leur présence.

Un petit exercice à tester consiste à vous répéter régulièrement des affirmations positives pour regagner en estime de vous-même et vous libérer peu à peu de la dépendance. Au lieu de toujours penser à l’autre, commencez à penser à vous.
Levez-vous de votre lit, regardez-vous bien dans la glace, et répétez-vous bien fort cette petite phrase magique : « Aujourd’hui, je vais vivre une bonne journée en pensant uniquement à moi, en me retrouvant avec moi-même, en m’aimant entièrement » !
Prenez aussi l’habitude de vous répéter des affirmations positives telles que « je décide de vivre pour moi cette journée », « je décide de penser à moi », « je décide de m’aimer », « je décide de me sortir de cette dépendance »…

Dépendance Affective
Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!

Etape 4 : Transformer son juge intérieur en coach

Nous sommes très critiques avec nous-mêmes, et les dépendantes affectives encore davantage. Nous manquons de confiance en nous-mêmes, alors nous nous jugeons, nous nous punissons pour nos erreurs, nous nous dévalorisons. Il est important de renforcer cette confiance en multipliant les habitudes qui vont minimiser nos erreurs et nos défauts, et mettre en avant nos talents et nos points forts.

Parmi les jeux que vous pouvez adopter pour renforcer votre confiance en vous, la tenue d’un carnet des petites fiertés quotidiennes vous permettra de mettre l’accent sur vos réussites et redorer votre estime de vous.
De même, apprenez à identifier vos critiques récurrentes et à les transformer en phrases encourageantes. Au lieu de « je suis ridicule », dites plutôt « j’ai fait des efforts ce soir, et je ferai mieux la prochaine fois. Comme ça, pas-à-pas, je progresse vers mon objectif. »

Etape 5 : S’éloigner de la personne qui nous rend dépendante

Cette étape est très difficile et pourtant souvent nécessaire. Je ne vous demande pas de rompre avec votre conjoint ou de couper les ponts avec votre entourage. Je vous demande de minimiser petit à petit votre dépendance jusqu’à ce que l’amour que vous ressentez pour autrui soit équilibré par rapport à celui que vous ressentez pour vous-même.

Parce que lorsqu’on s’investit de manière très forte dans une relation dans laquelle un déséquilibre est installé, cela équivaut à une fuite. On fuit la solitude, on se fuit soi-même, par peur de se retrouver face à soi, par peur de se poser les bonnes questions. Tant que la personne dépendante ne s’arrêtera pas un instant, en sortant de sa relation, ou en prenant du recul, pour se poser les bonnes questions, les mêmes schémas se répéteront encore et encore.

Or il faut du temps pour accepter l’idée que notre bonheur dépend avant toute chose de notre état d’esprit. Et que les autres en sont un complément. Mais il est nécessaire de travailler d’abord sur soi, avant de se tourner vers les autres, pour les faire profiter de notre amour 🙂
Ainsi, vous remplacerez votre dépendance envers l’autre par de l’amour propre.


A travers ces 5 étapes cruciales, je tenais à vous montrer que la dépendance affective se soigne et que le traitement le plus efficace, c’est de s’en remettre à soi-même. Vous êtes le propre acteur de votre vie, et personne ne pourra mieux que vous, vous délivrer de cet état de dépendance.

Avez-vous déjà connu des épisodes de dépendance affective ? Comment vous en êtes-vous sortie ?

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *