Défi zen #63 : s’observer dans une glace

Défi zen 63 : s'observer dans une glace

Lorsque j’ai écrit mon article sur le Wabi Sabi, philosophie japonaise qui insiste sur la beauté liée aux choses qui prennent de l’âge, j’ai immédiatement pensé à relever ensemble un défi, qui, je le sais, sera difficile à relever, mais tellement bénéfique!

Notre défi cette semaine : nous allons chaque jour prendre un instant pour nous observer avec attention et bienveillance dans une glace.

Votre défi cette semaine : s’observer dans une glace!

MON BILAN APRÈS UNE SEMAINE

À plusieurs reprises, j’ai pris le temps de me regarder quelques minutes dans un miroir, et j’ai préféré le faire après m’être démaquillée le soir. Une fois ma peau mise à nue.

C’est étrange, car ma première séance d’observation devant la glace m’a beaucoup émue. J’ai vu comme de la mélancolie dans mon regard, est-ce que j’étais fatigué ce soir là après le travail, ou bien simplement parce que l’exercice était nouveau et troublant ?

J’avoue avoir eu quelques difficultés à prendre conscience au départ des signes du temps. En fait, je me rends compte à quel point je ne suis pas objective avec moi-même, je me vois toujours comme si j’avais 20 ans. C’est quand je compare des photos que je me rends compte de la différence avec aujourd’hui. J’ai vraiment dû m’observer attentivement pour voir ces marques alors qu’elles sont en réalité très nombreuses.

Là où ces signes sont le plus marqués, c’est au niveau de mon front. Je m’aperçois qu’il faut aujourd’hui que je ferme quasiment les yeux pour que mon front ne soit pas traversé de sillons, il est en fait totalement ridé, ce qui ne me fait pas spécialement plaisir 🙂

J’ai ressenti plus de bienveillance en revanche pour les tâches de grossesse que j’ai à présent autour des yeux, qui sont apparues pendant mes deux grossesses. Il y a aussi toutes ces petites rides très fines et beaucoup plus discrètes autour des yeux, ou encore ces deux lignes asymétriques qui partent de mon nez jusqu’aux coins de ma bouche.

Je me sens émue quand je prends conscience du fait que j’ai vieilli, mais ce qui me fait le plus peur est de me dire que les 35 années qui viennent risquent de passer au moins aussi vite que les 35 premières.

Je sais aussi que si j’avais fait cet exercice il y a un ou deux ans, il m’aurait bouleversé, car mon impression de passer à côté de ma vie aurait pris énormément de place dans cette observation. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. J’adore ma vie telle qu’elle est aujourd’hui, et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. J’aime le chemin que j’ai parcouru, j’aime l’endroit où je me trouve aujourd’hui, et j’aime ce qui m’attend.

Parfois, comme tout le monde, et particulièrement cette semaine, j’aimerais être quelqu’un d’autre, notamment quand les manifestations de mon hypersensibilité se font trop présentes.

Mais à m’observer ainsi sans artifices, je me sens plus proche de moi-même, j’accueille à bras ouverts mes forces et mes failles. Plusieurs fois, j’ai terminé cette observation en me prenant dans mes bras, pour consoler l’enfant que je suis encore…

Et vous, avez-vous testé cet exercice, qu’avez-vous ressenti?

Enregistrer

Enregistrer

3 Comments

  1. Bonjour Mylène,
    Je suis votre blog depuis peu, j’y suis arrivée par hasard et pas vraiment… Disons que mon état d’esprit actuel est friand de ce genre de conseils. J’ai regardé 2 ou 3 de vos vidéos et j’ai décidé de m’inscrire pour recevoir votre newsletter, et je n’avais pas vu celle d’hier jusqu’à maintenant « S’observer dans une glace » Figurez-vous que cela fait également partie de « mon exercice » du jour tiré du livre la Magie de Rhonda Byrne, « le miroir magique »; se regarder dans les yeux et se remercier du fond du cœur. Et là comme vous, je me suis sentie très très émue et bouleversée d’être émue 😉 Le fait de me regarder vraiment, et me remercier a été un moment très fort à vivre ce matin. Voilà la coïncidence ou plutôt la synchronicité de nos histoires m’a donné envie de vous laisser ce message. Alors je vous dis au plaisir et je vous souhaite de passer une excellente journée du bonheur.

    1. Merci Sophie pour ton message, je sais bien que nous sommes de plus en plus nombreuses à avoir envie de plus de bienveillance, de plus d’amour pour nous-même & pour les autres. Ce défi a semblé très simple à certaines, trop difficiles à d’autres… je prends note du livre dont tu me parles également, je n’ai pas encore lu cette auteure, je crois qu’il est temps de m’y mettre ♥

  2. Bonjour Mylène,

    Wouah, ce petit post est si touchant..
    Il fait particulièrement écho en moi, que je viens de fêter mes 30 ans hier. Une dizaine qui se clôture, une autre qui commence 😉
    J’accueille ce « passage  » avec beaucoup plus de sérénité que je ne l’avais prévu. Ce qui est plutôt chouette en soit.
    Par contre, oui, je constate tous les matins dans mon miroir que mon visage évolue. Mes traits sont changés, ils sont moins juvéniles. Et j’ai beaucoup plus de cheveux blancs qu’avant ( pas de chance, j’ai commencé à avoir mes premiers cheveux blancs à 17 ans….). Certains jours, c’est la panique. Je me dis ô combien je n’ai pas envie de vieillir. Mais la grande majeure partie du temps, je suis juste heureuse de ce que je vois. De la fille dans ce miroir, qui a fait tellement de chemin depuis ces 20 ans…
    Oui, comme tout le monde, l’âge commence à me marquer un peu. Mais les expériences vécues et traversées, elles aussi m’ont marqué et m’ont permis d’évoluer. Et pour rien au monde, je n’échangerais les enseignements de ces expériences, et la sagesse qu’ils m’ont permis d’acquérir, contre mon visage des mes 20 ans.

    Je t’embrasse, tendres pensées.
    Fanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *